Le mois de janvier avec ses galettes, ses couronnes et ...ses rois, se prête tout à fait à ce petit exercice de production de rimes à partir d'une poésie intitulée "Les bêtises" où le Roi des bois en fait de bien bonnes !

 

C'est dans le livre :

"101 poésies et comptines des quatre saisons "

livre 101 poésies et comptines des 4 saisons

(Textes de Corinne Albaut et Sophie Arnould,

éditions Bayard Jeunesse)

 

 que j'ai trouvé cette poésie amusante :

 

Les bêtises 

 

Qui a mis une cagoule

à la poule ?

Qui a planté l'oiseau

dans le pot ?

Qui a donné des poires

au canard ?

Qui a fait des couettes

à la biquette ?

 

C'est le roi des bois.

Et les bêtises du roi des bois

C'est vraiment n'importe quoi !

 

de Corinne Albaut et Sophie Arnould

 

L'illustration de la poésie est très amusante aussi et cela m'a donné envie de faire marcher l'imagination des enfants pour inventer des bêtises un peu loufoques !

Pour cela, un travail par petits groupes de 4  enfants est préférable pour que chacun puisse trouver une phrase avec l'aide des autres sans que cela ne soit trop long dans chaque groupe.

Marche à suivre pour chaque groupe :

 

1/ CHOISIR UN ANIMAL : avec les enfants de MS , je prenais un livre documentaire sur les animaux avec beaucoup de photos. Chaque enfant du groupe  feuilletait à son tour le livre et choisissait un animal de son choix.

Exemple : l'enfant n°1 choisit le LION

 

2/ TROUVER DES MOTS QUI RIMENT avec le nom de l'animal choisi .

Tous les enfants du groupe recherchent collectivement des mots qui riment avec LION (on évitera les noms d'autres animaux. Il faut des choses, des objets que l'on pourra dessiner)

--->BOUCHON    BIBERON  BOUTON  CORNICHON  CHAUSSON  MAISON   BLOUSON  etc..

 

3/ TROUVER UNE BÊTISE AMUSANTE en respectant l'une ou l'autre des structures de base :

S1 : Qui a (verbe d'action) (nom d'objet  )à/sur/sous... (nom d'animal) ?

S2 : Qui a (verbe d'action) (nom d'animal) dans/sur/sous/derrière...(nom d'objet) ?

 

Travail collectif où on laisse libre court à l'imagination des enfants.

Cette phase est un peu difficile au début car les enfants restent dans le réel puis au fur et à mesure des essais, la structure répétitive est intégrée et les enfants adorent ce petit jeu et inventent des tas de "bêtises". Bien insister sur la rime lorsqu'on redit la phrase .

L'enseignant peut dessiner "la bêtise" au tableau pour que les enfants puissent bien la visualiser et choisir la plus amusante.

EXEMPLES OBTENUS ORALEMENT:

  • Qui a donné le biberon

         au lion ?

  • Qui a mis des chaussons

         au lion ?

  • Qui a caché le lion

          sous le blouson ?

  • Qui a cousu des boutons

          sur le lion ?

  • Qui a mis un gros cornichon

          sur la tête du  lion ?

 

 C'est l'enfant qui avait choisi l'animal au départ qui décide au final de la bêtise que l'on garde.

 

4/ Recommencer avec un autre enfant du groupe qui choisit un autre animal etc...ou bien si vous manquez de temps ou si vous sentez que les enfants ont du mal à se mobiliser , vous pouvez aussi ne faire qu'un seul animal par groupe . Dans ce cas les choix (animal, bêtise gardée) seront tous fait collectivement.


Les "bêtises" pourront être regroupées pour faire une nouvelle poésie et pourquoi pas illustrées par l'enseignant ou par les enfants eux-mêmes (à partir de la GS en dessin, peinture, découpage/collage...)

 

LION BOUTONS

LION CORNICHON

 

Toujours terminer la poésie par :

"C'est le roi des bois.

Et les bêtises du roi des bois

C'est vraiment n'importe quoi !"

 

 

 

Et pour dessiner le ROI DES BOIS en personne ,

et pour prolonger l'activité de langage par une activité d'arts visuels

rendez-vous vite

sur le Tour de mes idées

(cliquer sur l'image)

48819208